Les locations de vacances dans le Luberon


Le Luberon est un chaînon montagneux de faible altitude qui s’étale entre les départements des Alpes-de-Haute-Provence et le Vaucluse, il est entouré par le parc naturel régional du Luberon qui s’étend sur 185.000 hectares et regroupent 77 communes dont beaucoup d’entre elles comptent parmi les plus belles de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur.
Les villes les plus étendues et les plus peuplées Apt, Manosque, Pertuis, Cavaillon côtoient les petits villages escarpés aux ruelles étroites, Gordes, Roussillon, Lourmarin, Fontaine de Vaucluse...
Le Luberon évoque la Provence, le charme des villages perchés, le parfum des champs de lavande, le soleil et le vent, l’olivier et la vigne, les brocantes, les marchés hauts en couleurs, les vacances…
Le Luberon est riche d’attraits touristiques et une grande part des séjours de vacances semblent voués aux excursions, tant le patrimoine architectural de cette région est dense et varié.
Les visites des monuments historiques, moulins, abbayes, châteaux, musées succèdent aux flâneries dans les villages médiévaux véritables points de vue sur des paysages à couper le souffle du Mistral.


Locations de vacances dans le Lubéron

Les différents types de locations de vacances dans le Luberon

Villa, maison de village, mas, bastide, ferme, jas, pourquoi utiliser autant de mots différents pour désigner, en fait, des biens qui se ressemblent ?
Chaque terme trouve son origine dans l’histoire de la Provence, de la vie agricole prédominante, de l’agriculture des fermiers ou de l’aisance d’un milieu plus aristocratique ou bourgeois issu des grandes villes voisines.

La maison de village

Les villages perchés du Luberon, se composent de dédales de ruelles bordées par des maisons de petites surfaces au sol. Pour compenser leurs emprises au sol restreintes, les maisons de village sont construites sur plusieurs niveaux, avec généralement une pièce ou deux par étage.
En général, de forme rectangulaire, la maison de village aligne sa façade sur rue avec les maisons voisines, la façade opposée donnant sur un jardin ou une cour. Les pignons sont mitoyens avec les deux bâtiments qui l’encadrent.
Au rez-de-chaussée, on trouve la pièce commune et dans les étages les chambres et plus haut encore, le grenier souvent transformé en pièce supplémentaire mais qui servait, auparavant, au stockage de la nourriture.


Le mas

Le mas est à l’origine une habitation située au milieu d’une exploitation agricole qui se présente sous la forme simple d’un volume parallélépipédique couvert d’un toit à deux pentes. Le mas, plutôt orienté plein sud, offre une bonne protection contre le Mistral et permet de profiter de la chaleur du soleil en hiver. Les grandes fenêtres sont absentes sur la partie exposées au nord afin de se protéger du froid de l’hiver et des températures élevées de l’été.
Les matériaux de constructions utilisés associent généralement le bois et les pierres trouvées sur place. Les mas du village de Roussillon sont construit de pierres rouges issues des carrières d’ocre toutes proches tandis que ceux de la commune de Gordes sont bâtis en pierres calcaires de couleur blanche.


La bastide

Historiquement, la bastide provençale était une habitation campagnarde secondaire, destinée aux villégiatures, qui appartenait à des gens fortunés. Le bâtiment était construit, de préférence, sur une petite colline pour profiter au mieux des paysages alentours.
L'architecture de la bastide est symétrique, ordonnée. Construite sur deux étages, son toit comporte quatre pentes, orné d’un ou de plusieurs rangs de génoises.
Le nombre de rangs de génoise soulignait l’aisance financière du propriétaire, les plus aisés en faisant construire trois ou quatre.
La porte d’entrée est centrée sur la façade et généralement surmontée d’un petit balcon, les fenêtres, alignées, sont plus hautes que larges.
Au XVIII siècle, les pierres apparentes étaient considérées comme un signe de pauvreté, les façades étaient donc recouvertes d’enduit, traduisant, ainsi, le caractère bourgeois de la bâtisse.


L’habitat troglodyte

Les constructions troglodytes sont des habitations creusées à même la roche, les cavités naturelles sont modifiées et aménagées pour accueillir et abriter les humains.
Cadenet est un village du Luberon connu pour ses grottes troglodytes restées longtemps habitées.
Aujourd’hui, ces grottes sont fermées mais il reste des maisons habitées construites à flanc de falaises avec des pièces accessibles creusées dans la roche.


Découvrir les charmes du Luberon passe par un séjour dans un logement issu de l’habitat traditionnel. Mas, bastide, maison de village et même chambre troglodyte sont disponibles (en voici une sélection) dans un bon nombre de villes et villages du Luberon, notamment autour des communes typiquement provençales de Roussillon, Bonnieux, Cavaillon, Robion, Cabrières d'Avignon, Lauris...
Les cookies sont des fichiers qui contribuent à paramétrer le contenu, analyser le trafic et améliorer l’expérience utilisateur des visiteurs parcourant le site cheznous-immobilier.fr. En continuant votre visite, vous consentez au dépôt de cookies tiers.En savoir plus